Menu

L'histoire de David

Focus

Comprendre l’environnement du salarié et celui de l’entreprise

Le case manager peut, en fonction du projet du bénéficiaire, faire appel à une équipe de professionnels dont l’ergonome peut faire partie.

Christophe Clément
Christophe Clément Consultant en ergonomie et ancien ergothérapeute

En quoi consiste le métier d’ergonome ?

L’ergonomie consiste à améliorer, transformer et concevoir des outils et des situations de travail dans un objectif durable d’efficacité, de qualité, de santé et de confort. C’est une démarche d’adaptation d’un système de travail à l’individu tel qu’il est, avec ses particularités. Pour moi, le métier d’ergonome revient à observer et analyser une situation difficile sous tous ses aspects, afin de faire émerger des solutions de compensation et d’adaptation permettant de la résoudre.

Comment un ergonome peut-il intervenir dans un projet de réinsertion professionnelle ?

Son travail passe d’abord par une phase d’observation et d’entretien. L’ergonome doit pouvoir comprendre l’environnement personnel du salarié, son état physique et mental, sa compatibilité avec les tâches que nécessite son poste… mais aussi celui de l’entreprise, son organisation, la dynamique de l’équipe qu’il rejoint.

Dans des problématiques d’accueil ou de retour à l’emploi de salariés handicapés, l’idéal est donc d’impliquer et de faire travailler ensemble le maximum de parties prenantes.

Après cette phase d’observation, l’ergonome peut établir un diagnostic, imaginer des solutions sur mesure et faire des recommandations. Enfin, il établira un cahier des charges des éléments nécessaires au bon retour du salarié.

Quels sont les grands axes d’intervention proposés ?

Les recommandations portent évidemment sur l’environnement physique du lieu de travail (accessibilité des locaux et du site, lumière, bruit, proximité, matériel ou outils adaptés) et l’environnement personnel du salarié hors travail (autonomie de transport et même l’accessibilité de son domicile). Mais elles peuvent également aller plus loin et proposer des aménagements de poste, d’organisation dans l’entreprise, etc.

Quels sont les principaux freins que vous rencontrez dans des projets de réinsertion ?

La réinsertion professionnelle d’un salarié nécessite souvent un gros travail de préparation auprès de l’entreprise et de l’équipe d’accueil. Il faut les sensibiliser, démystifier le handicap et les rassurer, en leur montrant qu’il existe beaucoup de solutions et d’outils pour réintégrer ces personnes.

L'exemple d'une reconversion professionnelle

Le case manager coordonne de multiples intervenants pour aider le patient à construire son nouveau projet professionnel